Réseau FEVE (France) : place aux envies d’agir au travail pour l’ecologie et la solidarité !

Changer l’entreprise au lieu de changer d’entreprise ?

C’est lors d’un événement à La Cordée (co-working à Lyon) sur la transformation des entreprises que j’ai rencontré Solinne Moretti, fondatrice du Réseau FEVE. Elle avait répondu à l’invitation du pétillant duo des soirées “Même pas peur”, au côté de 3 autres passionnés.

Une soirée très inspirante, d’autant plus que j’étais alors en pleine enquête sur le concept émergent des intrapreneurs sociaux (pour un projet de film dont je parlerai dans un prochain article)

Je trouvais très intéressante la vision du travail que portent ces salariés “militants”, qui n’hésitent pas à remettre en cause les modèles établis dans leur entreprise pour apporter des solutions innovantes aux enjeux sociétaux ou environnementaux qui les interpellent !

Face à la perte de sens au travail décrite par mon entourage depuis quelques années, les expériences de ces “rebelles constructifs” m’apparaissaient comme de de nouvelles voies à explorer.

Au fil de mes recherches, les questions se multipliaient :

Et s’il était possible de mettre fin à tout ce “gâchis de talent” des salariés qui laissent leurs passions au vestiaire quand ils entrent dans “l’arène” de l’entreprise ?

Et s’il existait des alternatives aux véritables conflits internes que vivent bien des salariés entre leurs valeurs et les impacts négatifs de leur emploi ? 

Et s’il était à la portée de chaque salarié de “changer l’entreprise”, au lieu de fuir face à des pratiques qui l’indignent ? D’être force de proposition pour construire de vraies alternatives, depuis l’intérieur ? Les employés ne sont-ils pas les mieux placés pour proposer des solutions pertinentes aux incohérences qu’ils détectent ? Pour concevoir des processus plus respectueux de leurs valeurs humaines, solidaires et/ou environnementales ?

Alors que j’espérais pouvoir bientôt vérifier ces hypothèses, quelle ne fut pas ma bonne surprise quand j’ai entendu Solinne Moretti présenter le réseau FEVE

Intrapreneuse enthousiaste, elle a justement fondé le réseau FEVE pour pouvoir aider tous les salariés désireux d’agir au travail pour l’environnement et la solidarité. Une initiative qui prend progressivement de l’ampleur, avec comme objectif de former des ambassadeurs partout en France.

Loin de moi l’idée d’occulter la difficulté de ces engagements, dans le cadre du travail, face aux intérêts économiques et financiers qui gouvernent actuellement notre société… Mais nombreux sont ceux qui aspirent à construire une société plus juste et respectueuse : et pour avancer rapidement vers ce nouvel horizon, la stratégie constructive du réseau FEVE est plus qu’essentielle.

 “L’utopie ne signifie pas l’irréalisable, mais l’irréalisé. L’utopie d’hier peut devenir la réalité d’aujourd’hui.”  Théodore Monod

Les envies d’agir et le collectif d’abord !

Quelques jours après, j’ai participé à un premier “apéro FEVE” : un rdv mensuel convivial, ouvert à tous, pour faire connaissance et profiter des retours d’expérience de chacun. Et c’est avec joie que j’ai constaté  que la magie de l’empowerment (émancipation et pouvoir d’agir) était omniprésente dans leurs récits. Le succès de leurs premières initiatives avait déjà transformé leur vision du travail et décuplé leur envie d’agir !

En affirmant leurs valeurs, ils ont non seulement retrouvé de la cohérence au quotidien, mais ils ont aussi recréé du collectif en invitant leurs collègues à les rejoindre.

Oubliés les lundis de l’angoisse sur le trajet du bureau ! Désormais, leur lieu de travail est devenu un terrain de” jeu” pour inventer et expérimenter, en intelligence collective, de nouveaux modes de faire. Qu’il s’agisse d’éco-mobilité, de zéro déchet, d’alimentation saine, de consommation responsable, de biodiversité ou d’autres enjeux, selon les projets, la dynamique est lancée et l’ambiance au travail s’en trouve transformée.

C’est tout l’enjeu des “FEVES”, nom donné par le réseau éponyme à ces pépinières d’initiatives écologiques et solidaires. Créées par des salariés volontaires, elles permettent de se retrouver entre collègues  autour de valeurs et envies d’agir partagées.

Emancipation, pouvoir d’agir des salariés et action collective : les clés pour transformer les entreprises

Informelle au départ, une FEVE vise à devenir une structure reconnue du sein de l’entreprise, une “partie prenante”dont la voix compte. Rassembleuse, ouverte à tous, constructive… cette pépinière agit comme un catalyseur d’innovation et de solidarité pour les salariés, l’entreprise et la société au sens large.

Pour créer une FEVE, l’expérience montre qu’il est essentiel que la motivation des salariés soit forte. Qu’elle naisse d’une envie, voire d’une nécessité, d’innover au travail face à un ou plusieurs enjeux sociétaux qui les interpellent personnellement.

Chacun souligne aussi l’importance d’agir en équipe : entre intelligence collective et solidarité, les IpESS donnent toutes leurs chances et bien plus d’impact à leurs projets! Tout en donnant des idées et de l’audace à leurs collègues.

Pour voir essaimer ces pépinières un peu partout en France, l’équipe de FEVE ne ménage pas ses efforts :

  • Elle développe des formations et dispositifs d’accompagnements ouverts à tous.
    Son projet phare : la formation certifiante IpESS (Intrapreneur Environmental Social et Solidaire) que j’ai eu la chance de découvrir en avant-première lors de la toute première session en 2018 ! Deux autres sessions ont déjà eu lieu au printemps 2019.
  • Un accompagnement est inclus pendant 1 an après la formation (point mensuel collectif, forum de discussion,…).
  • Elle travaille à  faire reconnaître l’engagement des salariés “intrapreneurs” qui ont osé se lancer, et de ceux qui les soutiennent dans l’entreprise. Car ces initiatives sont souvent possibles, mais rarement faciles !
  • FEVE aide aussi les IpESS à développer des projets pérennes, ancrés dans le territoire, en partenariat avec des acteurs locaux. Par exemple, des associations spécialistes de l’éco-mobilité.
  • Elle développe un réseau d’ambassadeurs pour accompagner de plus en plus d’intrapreneurs en France, au plus près de leur lieu de vie.

Pour en savoir plus sur les activités du réseau, une seule adresse : contact@reseaufeve.org

Une vision constructive du changement

Vous l’aurez compris, j’ai rencontré avec FEVE plus qu’un réseau : une famille avec qui je partage une même vision constructive du changement, faite d’alternatives et de solutions !

Avec une conviction forte en partage : l’intrapreneuriat “environnemental social et solidaire” (ou IpESS®, appellation créée par FEVE) a le pouvoir de changer la vie de milliers de salariés.

Des salariés-citoyens qui, ensemble, ont bien des cartes en main pour susciter une réelle transformation des entreprise, vers des activités plus soutenable pour tous.

Pour aller plus loin

Contacter le réseau FEVE pour connaître les prochains rdv et formations (ouverts à tous)contact@reseaufeve.org

S’inscrire à la formation certifiante et gratuite “IpESS®” (intrapreneuriat environnemental social et solidaire).

S’inscrire à la newsletter de ce site pour ne pas manquer les prochains articles ! Récits d’acteurs du changement, des outils pour agir, une ouverture sur les expériences menées par nos alliés dans d’autres pays,… 

 

 



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *